• Pascal Duguay

Bulletin Zénith - Printemps 2014



BIENVENUE À TOUS !

Il nous fait plaisir de vous faire parvenir notre premier bulletin d’information à l’intention de nos clients qui s’intéressent de près ou de loin à la planification de leurs finances. Ce document se veut une sorte de guide pour vous aider à prendre les bonnes décisions vers l’atteinte de votre indépendance financière. Nous parlerons de toutes sortes de sujets qui touchent de près ou de loin la gestion de votre patrimoine (votre argent $$$).

Si vous avez des suggestions de sujets que nous pourrions aborder dans les prochaines parutions, faites-nous en part et il nous fera plaisir d’en parler. Nous vous proposons de vous écrire ainsi deux fois par année (printemps et hiver), principalement par courriel en cas de crise boursière, ou par téléphone concernant des questions vous touchant personnellement.

Si vous désirez suivre de près vos placements, il nous est possible de vous fournir un code d’accès pour votre compte en ligne. Pour ce faire, vous n’avez qu’à communiquer avec nous pour que l’on vous explique la procédure.

La valeur du conseil

Nous disons souvent que vous êtes notre publicité et de façon générale, vous semblez être à l’aise de faire affaire avec un cabinet financier professionnel et autonome.

Il est bon de rappeler l’importance de la valeur ajoutée de faire affaire avec un professionnel de la finance indépendant qui vous accompagne dans la gestion de votre patrimoine, vous aide à le préserver, à le faire croître et vous permet d’éviter les pièges.

Le risque de faire affaire avec un fraudeur ou un voleur est minime (0,17% de l’ensemble des spécialistes financiers, taux similaire aux comptables, avocats et notaires), même s’ils occupent la totalité de l’espace média. Le risque est cependant beaucoup plus important de rencontrer un conseiller plus ou moins compétent (environ 67% selon la revue Protégez-vous) ou dont le jugement professionnel est soumis à la pression des objectifs corporatifs de leur employeur (la quasi-totalité des conseillers au Québec).

Nous travaillons avec une équipe de professionnels de toutes les disciplines financières et nous préconisons l’approche globale en gestion financière. Nous ne prétendons pas être parfaits mais le fait que nous sommes entouré d’un équipe de professionnels et que nous allons nous rencontrer souvent (au moins une fois l’an) ainsi que les outils que nous utilisons permettront d’amoindrir ces risques ou de les corriger rapidement.

Vous doutez de la valeur de nos services ? Une étude faite en 2010 par Ipsos Reid Canadian Financial Monitor pour le compte de l’Institut des Fonds d’Investissement du Canada fait ressortir la valeur importante que les conseils de professionnels en planification financière apportent aux Canadiens.

Par rapport à ceux qui n’en ont pas, les gens qui font affaire avec un conseiller financier :

  • Possèdent 3 fois plus d’actifs, peu importe leur niveau de revenu ou leur âge

  • Utilisent beaucoup plus les régimes fiscalement avantageux; ils paient moins d’impôts et augmentent ainsi leur capital ($)

  • Épargnent beaucoup plus, améliorant ainsi leur avenir ainsi que celui de leur famille

  • Adoptent plus tôt dans la vie de bons comportements financiers et de bonnes habitudes d’épargne, qu’ils maintiennent tout au long de leur vie

  • Sont plus confiant dans leur avenir : plus de 70% sont satisfaits de leur situation financière et envisagent l’avenir sereinement : contre 50% de ceux qui n’ont pas de conseiller

  • Comprennent mieux leurs placements, leur tolérance au risque et leur situation financière

  • Risquent moins d’être la cible de fraudeurs.

  • Ce n’est pas tout d’épargner et d’avoir de bons rendements quand tout va bien, encore faut-il protéger le plus possible votre patrimoine lors des inévitables récessions, corrections boursières et marchés baissiers.

Gamme de services offerts

Épargner et choisir les placements à utiliser ne représente qu’une partie du travail à faire pour accumuler, protéger, utiliser et transmettre votre patrimoine. Les services que nous offrons dépassent largement le choix du fonds X ou de la police d’assurance Y.

  • Planification financière de la retraite

  • Conseils fiscaux

  • Planification successorale

  • Épargne – Étude

  • Don planifiés à des organismes de charité ou fondations

  • Protection de votre patrimoine advenant une maladie, une perte de mobilité ou un décès (vie, invalidité, maladies graves, soins de longue durée)

Il n’en tient qu’à vous de profiter de tous les services et conseils que nous pouvons vous offrir!

Nous sommes en milieu de cycle économique, c’est le bon moment pour faire des efforts : ceux qui investiront maintenant profiteront des rendements générés par la croissance économique des prochaines années. C’est le temps de maximiser vos contributions dans les deux régimes fiscalement avantageux pour vous que sont le CÉLI et le REÉR.

CÉLI

Le plafond CELI annuel pour les années 2009, 2010, 2011, 2102 est de 5 000$ et le plafond CELI annuel pour les années 2013 et 2014 est de 5 500. Pour des contributions totales de 31 000$.

REÉR

Plafond de cotisation REÉR

Vous pouvez connaître votre maximum déductible au titre des REER en consultant l'une des options suivantes :

  1. la ligne (A) qui figure sur l'État du maximum déductible au titre des REER, sur votre plus récent avis de cotisation ou avis de nouvelle cotisation;

  2. le T1028, Renseignements sur vos REER pour 2013, que l’Agence du Revenu du Canada (ARC) vous envoie après avoir traité votre déclaration.

Droit REÉR maximum en 2014 : 24 270$ pour un revenu gagné en 2013 égale ou dépassant 124 722 $.

Nous vous rappelons que nous sommes à votre entière disposition pour répondre à vos questions. N’hésitez jamais à nous appeler : mieux vaut nous appeler pour rien, que nous appeler trop tard !

Maintenant, voici un peu d’informations techniques concernant le marché boursier. Nous vous invitons à prendre quelque instant et poursuivre votre lecture pour comprendre ce qui ce produit en ce moment dans le marché

Bourse : où en sommes-nous ?

Les marchés boursiers du monde ont affiché des résultats mitigés au cours du premier trimestre de 2014. Malgré une certaine volatilité vers le début de la période, la confiance des investisseurs a graduellement augmenté grâce à la croissance modérée de l'économie mondiale, les bas taux d'intérêt et l'inflation maîtrisée qui ont tous abouti à des gains pour plusieurs marchés à la fin du trimestre. Les titres à revenu fixe ont également affiché des gains pour le trimestre, les cours des obligations d'État à 10 ans ayant légèrement progressé au Canada comme aux États-Unis, ce qui a fait baisser les taux, tandis que la demande pour les obligations de sociétés est demeurée forte.

La crise en Ukraine, l'instabilité dans les marchés émergents et une plus faible croissance en Chine ont fait ralentir les marchés boursiers mondiaux pendant les deux premiers mois de l'année. Cependant, à la fin du trimestre, l'indice composé S&P/TSX au Canada avait profité des prix plus élevés des produits de base, surtout les métaux précieux, et a affiché un gain de 6,1 %, incluant les dividendes. Les rendements de l'indice étaient positifs, pour la plupart, les résultats les plus forts provenant des secteurs de l'énergie et des matières premières, tandis que les secteurs de l'industrie et des finances n'ont affiché que de légères augmentations.

La performance des marchés étrangers n'était pas aussi forte, mais les investisseurs canadiens qui investissent dans des titres mondiaux ont profité de la faiblesse du dollar canadien, par rapport à plusieurs principales monnaies, y compris le dollar américain et l'euro. Après avoir enregistré d'excellents rendements en 2013, l'indice S&P 500 a augmenté de 1,8 % pendant le trimestre, ce qui représente près de 6 % en dollars canadiens. Les baisses subies par le marché américain au début du trimestre ont été renversées grâce à l'amélioration des données économiques et au fait que les marchés s'habituaient à la nouvelle présidente de la Réserve fédérale américaine, Janet Yellen, et à sa décision de réduire progressivement les mesures de stimulation économique. Entre-temps, une meilleure conjoncture et une plus grande stabilité en Europe ont engendré des résultats mitigés en monnaie locale, mais positifs en dollars canadiens. L'inquiétude des investisseurs au sujet des effets de la réduction progressive des mesures de stimulation économique sur les marchés émergents et du ralentissement de l'économie chinoise s'est traduite par des résultats négatifs pour l'indice Shanghai de la Chine et l'indice MSCI Marchés émergents. Après avoir affiché de solides gains en 2013, l'indice Nikkei du Japon a baissé de 9,0 %, soit 3,3 % en dollars canadiens.

Le marché haussier s'est poursuivi au cours du premier trimestre de cette année, entamant son cinquième anniversaire. Nous sommes très satisfaits que l'économie mondiale et les marchés boursiers mondiaux se soient redressés au cours de cette période. L'indice S&P 500 aux États-Unis a affiché un gain de plus de 180 % et l'indice MSCI mondial est en hausse de 140 %, tous deux ayant rebondi de leurs bas niveaux de mars 2009, jusqu'à la fin du mois de mars dernier. Néanmoins, la volatilité connue au cours du dernier trimestre nous sert de rappel que les placements dans le marché financier ne suivent habituellement pas une trajectoire uniformément à la hausse, et qu'ils connaissent souvent des baisses, ou des « corrections » avant de continuer leur progression. C'est pour cette raison que nous croyons qu'il est important de suivre une démarche de placement à long terme et d'investir dans un portefeuille qui est bien diversifié dans les catégories d'actif, régions géographiques et secteurs, selon vos objectifs de placements.

Au plaisir de vous parler pour répondre à vos questions et d’entendre vos commentaires sur notre bulletin.

Cordialement



Zénith Services Financiers Inc.

1850 Av. Panama, Bureau 500

Brossard (Qc),  J4W 3C6

(450) 845-3583