• Pascal Duguay

Bulletin Zénith - Printemps 2017



Bonjour à tous,

En attendant que le printemps se pointe le bout du nez et que nous faisons notre deuil d’un retour de la coupe Stanley à Montréal, il nous fait plaisir de vous faire parvenir notre nouveau bulletin Zénith pour l’édition du printemps 2017.

Dans la première partie du bulletin, vous aurez un aperçu des perspectives économiques au Canada, aux États-Unis et à l’international dans les prochains mois. Par la suite, nous vous ferons découvrir les trois plus grands risques économiques qui se présentent à vous lorsque vous arrivez à la retraite.

Nous vous rappelons que ce bulletin est un guide pour vous aider à prendre les bonnes décisions pour l’atteinte de votre indépendance financière. Si vous avez un ou des sujets qui touchent la gestion financière et que vous voudriez que nous parlions dans une prochaine parution, faites-nous en part. Il nous fera plaisir de les ajouter.

Revue des marchés

Dans ce premier semestre de 2017, les marchés financiers ont continué de profiter de l’élan positif créé par la poursuite de la croissance économique, les bas taux d’intérêt et la hausse modérée de l’inflation. Au Canada, l’indice composé S&P/TSX a progressé de 2,0 % depuis le début de l’année. Même si les bas prix du pétrole (-8,1 % ACJ) ont continué d’exercer une pression négative sur le secteur canadien de l’énergie au cours des trois derniers mois, l’indice a été soutenu par de meilleurs résultats dans les secteurs des matériaux, des technologies de l’information et de la consommation discrétionnaire. Par contre, nous prévoyons une croissance plus modeste pour le mois à venir à cause de l’endettement des consommateurs, les niveaux élevés des prix immobiliers et l’effet Trump sur l’économie canadienne (renégociation ALENA et protectionniste).

Le marché boursier américain représenté par l’indice S&P 500 a atteint un nouveau sommet avec un gain de 6,1 % (5,3 % en dollars canadiens) poussé par les promesses du président Trump d’élargir les programmes d’infrastructures, d’augmenter les dépenses militaires, de diminuer les impôts et de favoriser l’allégement du fardeau réglementaire. La confiance s’est toutefois effritée quand le président a échoué à obtenir les appuis requis pour faire adopter son projet de loi sur la santé, ce qui a soulevé des craintes quant à d’autres initiatives législatives importantes à venir. Au cours du dernier trimestre, le Federal Open Market Commitee (FOMC) a relevé sa fourchette de taux d’intérêt d’un quart de point de pourcentage (0,25 %) et on prévoit deux autres hausses pour l’année en cours.

Du côté des marchés internationaux, l’indice MSCI EAFE a affiché un rendement de 6,5 %, en dollars américains ou 5,7 % en dollars canadiens. Les marchés européens, représentés par l’indice MSCI Europe, ont gagné 6,9%, tandis que l’indice MSCI Marchés émergents, ont reculé de -10,8 % en dollars canadiens. Finalement, le gouvernement britannique a mis en œuvre l’article 50 et déclenché le début des négociations pour sa sortie de l’Union européenne.

Au premier trimestre de 2017, les marchés boursiers nord-américains célébraient leur huitième anniversaire de tendance haussière, devenant le deuxième marché boursier le plus long de l’histoire. Bien que plusieurs facteurs contribuant à l’expansion économique se maintiennent, il est rare que les marchés poursuivent leur hausse sans faire l’objet de baisses temporaires ou de périodes volatiles.

En conclusion, nous continuons de croire qu’un portefeuille diversifié qui convient à votre horizon temporel et à votre tolérance au risque demeure la meilleure stratégie pour gérer les risques et vous aider à atteindre vos objectifs financiers.

Les trois plus grands risques pour votre portefeuille à la retraite

Depuis 2006, un nouveau phénomène social appelé le Papy Boom amène des milliers de canadiens vers la retraite. Au-delà de l’image de la retraite souvent dépeinte comme une période paisible au rythme de vie ralenti, et qui laisse le temps de goûter aux simples joies de l’existence. Un certain nombre de risques économiques comme l’inflation, la volatilité des marchés et la longévité pourraient mettre en danger votre retraite. Heureusement, nous pouvons les écarter en restant vigilants et en prenant des mesures pour protéger votre portefeuille.

Inflation L’inflation se définie comme la hausse des prix à la consommation qui entraîne une perte du pouvoir d’achat au cours des années. Elle est une source de préoccupation majeure pour de nombreux retraités car elle érode à la fois le revenu et l’épargne. Si le rendement de vos placements est inférieur au taux d’inflation, vous pourriez être obligé de réduite vos dépenses.

Même si le taux d’inflation reste modeste, comme nous le connaissons depuis 20 ans, à 2 % par année … après 20 ans de retraite tout coûtera 40% plus cher. Vous souvenez-vous qu’un timbre coûtait 42 sous, il y a vingt ans ?

Volatilité des marchés La volatilité des marchés pendant la crise financière de 2008-2009 a mis en évidence le risque d’une mauvaise répartition de l’actif pour les retraités. Les recommandations en matière de placement pour la retraite n’ont pas changé : les retraités doivent équilibrer leurs placements entre les actions, qui offrent un potentiel de rendement élevé, mais qui peuvent s’avérer volatils, et des placements à revenu fixe moins volatils, mais offrent des rendements potentiels moins élevés. Avec l’espérance de vie qui augmente, les investisseurs doivent composés avec une répartition des actifs beaucoup plus agressive, que dans le passé, pour assurer le même revenu de retraite qu’avant.

Longévité Ce risque se résume à une simple phrase : « Vous devez vous préparer à la possibilité de vivre plus longtemps que vous ne le pensez. » À une époque où les Canadiens vivent plus longtemps que les générations précédentes, mais souhaitent prendre leur retraite plus tôt que leurs parents, la question de la longévité est plus que jamais centrale.

L’espérance de vie moyenne en Amérique du Nord tourne autour de 78 ans et, d’après les études, au moins une personne dans un couple peut s’attendre à vivre jusqu’à 90 ans ou plus. Il faut donc que votre épargne vous dure deux à trois décennies. Autrement, vous ne disposerez pas d’un revenu suffisant lorsque vous serez le plus vulnérables physiquement et mentalement, et vous ne pourrez ni retourner au travail ni modifier votre stratégie de placement.

Les meilleures stratégies pour protéger son portefeuille à la retraite

Jusqu’à présent, nous avons peint un tableau plutôt sombre de la situation mais sachez toutefois que vous pouvez prendre un certain nombre de mesures simples pour vivre votre retraite dans la tranquillité d’esprit et la sécurité.

  1. Planifiez votre retraite

La première stratégie consiste à établir un plan d’épargne-retraite en tenant compte de vos objectifs personnels et financiers. Cette démarche permet de mieux cerner les risques et les problèmes qui vous préoccupent pour pouvoir mieux les surmonter. Votre plan vous aidera à savoir combien épargner pour la retraite et à prendre des décisions judicieuses pour faire face à des problèmes que vous pourriez rencontrer plus tard comme l’inflation, la volatilité des marchés et une espérance de vivre plus vieux que vos épargnes (longévité). Tous ces sujets peuvent vous paraître complexes et c’est pourquoi nous vous recommandons, au besoin, de vous adresser à un conseiller financier qui vous aidera à établir un plan sur mesure. De plus, il pourra confirmer la solidité de votre plan actuel et dissiper les doutes que le plan pourrait faire ressortir. Il ne faut pas oublier de revoir votre plan, au moins une fois par an, pour comparer celui-ci à vos objectifs de placement initiaux et pour vérifier qu’ils concordent avec votre réalité.

2. Surveillez l’horizon et rééquilibrez votre portefeuille

Après avoir revu votre plan de retraite et l’avoir comparé à votre portefeuille de placement actuel, vous jugerez peut-être nécessaire de rééquilibrer celui-ci pour qu’il corresponde à vos objectifs et aux réalités des marchés.

Le rééquilibrage de votre portefeuille devient extrêmement important à l’approche de la retraite car il permet de s’ajuster à une répartition d’actif plus prudent (en mettant l’accent non plus sur la croissance, mais sur la préservation de l’actif), étant donné que vous devrez bientôt commencer à tirer un revenu de votre portefeuille.

3. Diversifiez tous azimuts

Dans le domaine des placements, il est risqué de mettre tous ses œufs dans le même panier. Il faut s’assurer de répartir dans plusieurs types de produits de placements, plutôt que de le placer dans un seul. De cette façon, vous diversifierez vos investissements et vous assurerez d’avoir un portefeuille plus sécuritaire et performant.

Vous pouvez diversifier votre portefeuille entre les catégories d’actif et entre les types de placement. La diversification entre les catégories d’actif consiste à inclure dans votre portefeuille diverses catégories d’actif comme les liquidités, les obligations et les actions.

La diversification entre les types de placement consiste à diversifier entre les régions géographiques (Canada, USA, Europe, pays émergents, etc), les styles de gestion (valeur, croissance, GARP, etc) et les secteurs économiques (cyclique, sensible et défensif). Cette diversification est également nécessaire pour les liquidités afin d’échelonner votre risque dans le temps et selon l’évolution des taux d’intérêt.

En conclusion, avec un peu de bon sens et de prudence vous pourrez profiter sans crainte de la retraite. Le chemin sera encore plus simple avec un bon plan de retraite et accompagné d’un conseiller financier à l’écoute de vos besoins.

Résultat du sondage de satisfaction des services

Au début du mois de mai, nous vous avons invités à participer en ligne à notre sondage de satisfaction des services afin de nous aider à améliorer notre service et à mieux répondre à vos exigences. Nous vous remercions d’avoir répondu en grand nombre car nous avons obtenu un taux de participation au-delà de nos espérances !

Nous travaillons en ce moment à analyser les résultats afin de pouvoir prendre action et améliorer nos pratiques commerciales. Restez à l’affut des prochaines éditions de notre bulletin, nous vous communiquerons les changements que nous apporterons suite à vos commentaires.

Nous vous rappelons de ne jamais hésitez à nous appeler : mieux vaut nous appeler pour rien, que nous appeler trop tard !

Bon printemps à tous et reposer vous bien cet été !

Salutations



Zénith Services Financiers Inc.

1850 Av. Panama, Bureau 500

Brossard (Qc),  J4W 3C6

(450) 845-3583